Communiqué de presse : 1 an sans bureau de poste !

Communiqué de presse

Collectif des Riverains d’Orgemont Argenteuil,

le 25 juillet 2012

 

13 août :

Date anniversaire catastrophique pour 10 000 habitants d’un quartier d’Argenteuil aux portes de Paris

 

1 an sans bureau de poste !

 

Depuis un an, plus de 10 000 habitants sont privés de leur bureau de poste à Argenteuil dans le quartier pavillonnaire d’Orgemont, officiellement suite à un braquage.

 

La Poste, qui ne donne plus aucune nouvelle au collectif d’habitants depuis des mois, ne cherche ou ne trouve visiblement pas de solution, malgré ses promesses de réouverture d’un nouveau bureau dont la réimplantation, pourtant annoncée début 2012, est aléatoire.

 

Les faits : le 13/08/2011, deux malfaiteurs SDF s’étaient introduits avant l'ouverture et en même temps que les employés dans le bureau de poste de la rue Kléber. Les postiers avaient alors utilisé leur droit de retrait. L’annonce de la fermeture provisoire du bureau avait été immédiatement communiquée par un simple panneau apposé sur la porte, et les habitants renvoyés sur un bureau très éloigné géographiquement (Les Coteaux) pour le retrait de leurs instances.

 

Puis le provisoire a commencé à durer et des négociations ont été entamées avec la mairie d’Argenteuil et avec notre collectif, destinées d’une part à éviter l’éloignement géographique du bureau de dépannage, d’autre part à discuter de l’implantation d’un nouveau bureau dans le quartier.

 

Aux yeux de nombreux habitants, ce braquage a certainement servi d’alibi pour fermer définitivement un bureau de poste non stratégique. Notre collectif se battait depuis janvier 2010 pour avoir un bureau de poste décent dans ce quartier situé à quelques minutes à pied de la gare du centre-ville.

 

Après des dysfonctionnements ayant entrainé des files d’attente d’1h30 fin 2010, le collectif avait rassemblé 1 575 signatures et 1 408 visites d’internautes sur son blog entre janvier et avril 2010 puis réussi à engager une concertation entre la direction départementale de la poste et la mairie.

 

La Poste s’était finalement décidée à réaliser des investissements matériels et humains concrets en 2011, et ça ne devait pas s’arrêter là. En février 2012, la direction départementale de la poste du Val-d’Oise nous avait assurés de sa recherche effective de nouveaux locaux au cœur du quartier avant décembre. Elle avait également promis une information sur la situation dans les boîtes aux lettres des riverains, ce qui n’a jamais été fait.

 

Face à l’immobilisme de la Poste, notre dernière action en date est l’interpellation des candidats à la députation en juin 2012. Sept candidats - dont l’actuel député-maire Philippe Doucet - nous ont soutenus sur le blog du collectif.

 

Et maintenant ? Plus que jamais, nous resterons mobilisés jusqu'à ce qu'une solution pratique et acceptable soit trouvée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :